Initialement diffusée sous forme de fichiers MP3, le Donjon de Naheulbeuk a subi une transformation majeure pour sa troisième saison : c'est devenu un livre!

Comme dans les deux premières saisons, « La Couette de l'oubli » raconte les mésaventures de la Compagnie (qui n'a toujours pas de nom officiel, même après une grosse semaine remplie d'aventures), formée du Ranger (le pseudo-chef), du Nain (bougon, ronchon et amateu de bière), du Barbare (qui cogne pour un oui, un non, et même un peut-être!), de l'Efle (dont l'habilité à l'arc est inversement proportionnelle à la taille de son décolleté), de la Magicienne (on est vraiment loin de Gandalf et de Harry Potter ici!), et de l'Ogre (Takala Miam Miam!).

En gros, ils doivent empêcher l'accomplissement d'une prophétie qu'ils ont eux-même mis en branle en accomplissant leur toute première mission. Et comme d'habitude, les ennuis succédant aux calamités, le voyage n'est pas de tout repos.

Autant les épisodes audio me faisait immanquablement pouffer de rire, autant le roman m'a déçu. Le rythme n'est pas du tout le même (les épisodes durent en moyenne 8 à 10 minutes et le roman fait plus de 300 pages) et la plupart des gags tombent à plat. Ajoutez à cela une utilisation fréquente de l'argot français, et vous obtrenez un livre plus ou moins intéressant, surtout pour un lecteur québécois.

Mais le pire, à mon avis, est vraiment la finale qui non seulement tombe à plat, mais nous laisse le sentiment que le travail n'est pas complet, et qu'il manque quelque chose pour que ce soit vraiment satisfaisant...

Verdict : 5 signets sur 10 et je vous recommande fortement la série en mp3 pour avoir une meilleure idée du produit!